Budget
à
Surface
à
Chambres
DICG
21 rue d'Ifrane
Casablanca


+212 522 272 608
AGENT IMMOBILIER
D'intermédiaire commercial entre Bailleur et Locataire, l'agent immobilier a vu son rôle s'étoffer pour devenir un prestataire de services à part entière, capable d'entreprendre toutes les démarches utiles pour le compte de ses clients : recherche de spécialistes dans tous les domaines touchant au patrimoine immobilier, démarches administratives et réglementaires.
LES MISSIONS : 
L’agent immobilier propose une sélection de biens à louer à ses clients, il effectue les visites, se charge de la négociation, de la rédaction du bail et du suivi des dossiers jusqu’à la signature définitive. L’agent immobilier estime la valeur des biens au plus juste, il sélectionne le Locataire, il assiste le bailleur dans toutes les démarches administratives, de la négociation à la concrétisation de la location. Quel que soit le type de besoin, l’agent immobilier connaît parfaitement le marché immobilier de son secteur. Il sait négocier et est en mesure de conseiller ses clients sur tous les aspects de la location immobilière, qu’ils soient réglementaires, juridiques ou techniques, ce qui nécessite, savoir-faire et professionnalisme.
LA REGLEMENTATION :
Au Maroc, le métier d’agent immobilier n’est pas régi par une loi spécifique, comme cela peut être le cas dans d’autres pays. En revanche, l’Agent Immobilier se doit de respecter les lois et règlementations en vigueur, qui régissent toute intermédiation, négociation ou transaction entre particuliers, avec le concours d’un professionnel, que les sujets juridiques soient civils, commerciaux ou fiscaux.En tout état de cause, L’Agent Immobilier Professionnel doit justifier
-D’une structure juridique,
-De statuts en adéquation avec ses activités,
-D’une inscription au Registre du Commerce,
-D’un Identifiant Fiscal
-D’une affiliation à la Taxe Professionnelle,
-D’une affiliation à l’ANAPEC,
-D’un identifiant ICE
-D’une Assurance Professionnelle.


EXPERT IMMOBILIER
Vente, location, donation, partage, succession, apport à l’actif d’une société, plus-value, impôt de solidarité sur la fortune, arbitrage… sont autant d’actes pour lesquels l’expert est souvent incontournable. Pour évaluer en toute impartialité et avec précision la valeur vénale et/ou locative d'un bien, il prend en compte ses composantes juridiques, fiscales, techniques et urbanistiques.
LES MISSIONS :
L’expert a pour mission d’estimer la valeur d'un bien immobilier, quel qu'il soit, sur un marché clairement défini à une date précise. Cette expertise doit être rigoureuse et justifiée, établie en toute impartialité, par un professionnel indépendant, respectant strictement le secret professionnel auquel il est tenu. Les demandeurs d'une expertise peuvent être très divers : le propriétaire du bien lui-même, lorsqu'il envisage de le vendre ou de le transmettre à ses héritiers, mais aussi des tiers « extérieurs » : juge, notaire, services fiscaux, assureur, gestionnaire de patrimoine, syndic... Le juge et les services fiscaux peuvent ainsi vouloir connaître la valeur du bien dans le cadre d'un contentieux, le notaire dans celui d'une succession, l'agent immobilier ou le syndic dans celui d'une vente, l'assureur dans celui d'un contrat et le comptable dans le cadre d’une valorisation d’actif. La valeur s'estime en croisant de multiples critères : superficie, architecture, matériaux de construction, état général, situation et état des risques naturels, analyse des diagnostics, état du marché... Elle peut varier dans le temps, à la hausse ou à la baisse.Quelle que soit la raison de sa demande, une expertise qui met en jeu des milliers, parfois des millions de Dirhams, est loin d'être anodine. Il est donc nécessaire qu'elle soit réalisée par des professionnels reconnus et expérimentés.
LA REGLEMENTATION :
La profession d’expert immobilier n’est pas une activité réglementée, elle peut être exercée sans justifier d’aucun diplôme ou d’aucune qualification particulière. Pour autant, n’est pas expert immobilier qui veut car la mission nécessite de nombreuses compétences en termes juridiques (urbanisme, assurances construction, servitudes, statut d’occupation des lieux …) et techniques (matériaux de construction, pathologies des bâtiments...).


ADMINISTRATEUR DE BIENS 
Également appelé gérant d'immeubles, il prend en charge la gestion locative de biens immobiliers (logements, bureaux, commerces...) pour le compte des propriétaires qui souhaitent déléguer ce service.
LES MISSIONS :
Son rôle consiste à prendre en charge la gestion locative de biens immobiliers (logements, bureaux, commerces…) pour le compte des propriétaires qui souhaitent déléguer ce service et se libérer des contraintes inhérentes. Pour assurer cette mission, il doit détenir un mandat écrit de ses clients. À ce titre, il rédige le bail et en assure la sécurité juridique, il réalise l’état des lieux, encaisse les loyers qu’il reverse au propriétaire, délivre les quittances et fait exécuter les réparations éventuellement nécessaires.Sa mission consiste également à satisfaire la demande de logements des locataires, que ceux-ci soient des particuliers, des entreprises ou des indépendants. Pour y répondre, l’administrateur de biens définit la nature exacte des besoins de ses clients et propose des logements ou des locaux appropriés à la demande, après avoir contrôlé leur conformité aux règles en vigueur (règles de décence notamment en matière d’habitation, diagnostics…). Etre administrateur de biens, c’est aussi être un juriste solidement formé face à une réglementation qui se complexifie tous les jours.
LA REGLEMENTATION :
Comme l’agent immobilier, l’administrateur de biens doit se conformer aux textes règlementaires lorsqu’ils existent.L’Administrateur de biens doit :
-Justifier d’une aptitude professionnelle (diplôme et solide expérience),
-Disposer d’une garantie financière,
-Bénéficier d’une assurance professionnelle,
-Prouver qu’il n’est pas frappé d’une interdiction d’exercer la profession.
LES HONORAIRES :L’administrateur est rémunéré pour les missions de gestion qui lui sont confiées par son mandant. Le montant de ses honoraires est libre et déterminé au moment de la signature du mandat.Il est souvent calculé selon un pourcentage du montant des sommes perçues au nom et pour le compte du bailleur.
Choisir vos préférences en matière de cookies
Lorsque vous visitez notre site internet, nous utilisons des cookies et des technologies similaires nous permettant d'améliorer nos services. Puisque nous respectons votre vie privée, sur cette page vous retrouverez les détails du traitement que nous et nos partenaires effectuons avec vos données personnelles. Sous chaque rubrique se situe une explication détaillée des finalités du traitement et la liste de nos partenaires. Vous pouvez revenir sur vos choix à n'importe quel moment via le bouton "Gérer les cookies" disponible en bas de notre site internet. Merci de noter que vous ne pouvez pas refuser les cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site.
Tout accepter
Valider mes choix
Le respect de votre vie privée est une priorité pour nous
Nous utilisons des cookies afin de vous offrir une expérience optimale et une communication pertinente sur notre site. Grace à ces technologies, nous pouvons vous proposer du contenu en rapport avec vos centres d'intérêt. Ils nous permettent également d'améliorer la qualité de nos services et la convivialité de notre site internet. Nous utiliserons uniquement les données personnelles pour lesquelles vous avez donné votre accord. Vous pouvez les modifier à n'importe quel moment via la rubrique "Gérer les cookies" en bas de notre site, à l'exception des cookies essentiels à son fonctionnement. Pour plus d'informations sur vos données personnelles, veuillez consulter notre politique de confidentialité.
Tout accepter
Personnaliser